Comment optimiser le référencement SEO de vos pages web

Pour optimiser le référencement SEO de votre site web, il faut simplement respecter un certain nombre de contraintes édictées par le moteur de recherche Google. Le SEO, c’est le référencement naturel, c’est à dire les résultats retournés naturellement par un moteur de recherche suite à une requête faite de mots-clés.

Contrairement à une idée répandue, on ne fait pas l’optimisation de son contenu APRES l’avoir créé, mais PENDANT sa création, ceci afin de ne pas générer des erreurs de structure plus difficiles à corriger par la suite.

Si vous suivez mes conseils ci-dessous, vous pourrez optimiser le référencement SEO de vos pages avant de me confier l’amélioration de leurs contenus rédactionnels, ce qui fera déjà bien remonter vos pages dans les résultats de recherche.

5 conseils pour optimiser le référencement SEO : 

1. Créer un site web en Responsive Design

Le « Responsive Design« , c’est le fait de construire une page web de façon à ce que son contenu (textes et images) s’affiche correctement quelle que soit la taille de l’écran.

Selon les statistiques de Google, il y a maintenant beaucoup plus de pages web vues depuis un écran de mobile que depuis un écran d’ordinateur. Votre site doit donc s’afficher correctement, d’abord sur un écran de mobile, puis sur un écran plus large.

Pour ne pas avoir à créer 2 versions différentes pour chaque page, votre contenu doit pouvoir s’agencer aussi bien sur un petit écran de mobile (en position portrait ou paysage) que sur un grand écran d’ordinateur.

Pour cela : plus de tableaux HTML; utilisation des feuilles de styles CSS; conception des pages en blocs indépendants pouvant se réagencer les uns au dessous des autres ou latéralement, selon la place disponible.

Si vous n’avez pas de mobile sous la main, vous pouvez utiliser un simulateur d’écran mobile en ligne.

2. Organiser la hiérarchie des contenus web

Google n’a pas vos yeux (pas encore) pour regarder vos belles pages web au design travaillé !

Il ne s’intéresse qu’à leur texte et à la façon dont il est structuré.

Si vous avez une page qui commence par un titre de niveau 1, codé ainsi en HTML :

titre h1 en htmlet que vous mettiez un sous-titre à chaque bloc de texte, alors il s’attend à trouver un sous-titre de niveau 2, codé ainsi en HTML :

sous-titre h2 en html

Pensez toujours à respecter la hiérarchie (h1, h2, h3, h4…) en imbriquant correctement les sous-titres.

Idem pour le contenu de ces titres : le titre principal doit être en rapport avec le thème principal de la page.

Les sous-titres doivent être en rapport avec le contenu placé dans les paragraphes qui les suivent.

Il faut donc également hiérarchiser le contenu rédactionnel de votre page.

La méthode la plus simple consiste à présenter une liste d’idées ou d’arguments (1 par sous-titre), puis à développer dans des paragraphes situés sous ce titre l’argumentaire correspondant au sous-titre.

Optimiser le référencement d’une page est donc avant tout une question de technique HTML, mais je n’oublie jamais qu’il faut surtout intéresser l’internaute à ce qu’il lit.

3. Corriger les balises TITLE et META DESCRIPTION

Quand Google ou Bing affiche des résultats de recherche, ceux-ci s’affichent avec un titre et une description.

Si vous ne renseignez pas les balises correspondantes, alors les moteurs de recherche auront plus de difficulté à thématiser correctement votre contenu et donc à optimiser le référencement de vos pages.

Profitez de toute la longueur offerte par Google pour placer dans votre titre (balise TITLE) et dans votre description (balise META description) des mots clés qui soient en rapport avec le contenu de votre page.

C’est le cas pour cette page : vous retrouvez un peu partout dans les titres, les sous-titre et le texte le terme « optimiser le référencement » qui est le mot clé principal de cette page (c’est aussi son url).

Attention à ne pas dépasser les longueurs proposées par les moteurs (environ 70 caractères pour le titre et environ 230 caractères pour la description).

Ne pensez pas qu’aux mots-clés : le plus important est que vos visiteurs aient envie de cliquer sur le lien de ce résultat de recherche.

i vous avez cliqué pour voir cette page, c’est qu’à priori vous vouliez voir ce que je disais à propos des techniques pour optimiser le référencement naturel d’une page web.

Choisissez donc un titre et une description qui soient attractifs.

4. Optimiser les images

Une image doit apporter envie et information (par exemple : une belle vue depuis une chambre d’hôtel).

Vérifiez de quelle façon elle s’affichera en version ordinateur et en version mobile. 

Il ne faut pas redimensionner à la main une image dans une page web (son poids ne changerait pas), mais au contraire la découper aux bonnes dimensions, AVANT de l’insérer dans la page.

Les images au format JPEG permettent des millions de couleurs (bon pour les photos).

On peut les compresser pour diminuer leur poids sans trop nuire à la qualité visuelle (un écran d’ordinateur a une résolution limitée.

Voir cela avec votre infographiste).

Un dessin ou un schéma sera plus léger au format PNG.

Il existe maintenant un format WEBP qui permet de réduire fortement le poids des images (pour les photos ou pour les schémas).

La grande majorité des navigateurs savent les reconnaître et vos pages seront nettement plus rapides à charger, donc mieux considérées par Google et donc potentiellement mieux placées par rapport aux pages concurrentes.

5. Optimiser les liens externes et internes

Pensez à enregistrer votre fichier HTML (la page) en y plaçant des termes-clés (exemple : https://vacances/hotel-vue-sur-ocean-pacifique.html). Reprenez des mots-clés qui figurent aussi dans les balises TITLE et META DESCRIPTION (voir balises d’entête plus haut).

Le lien situé ci-dessus permet de remonter dans cette page vers la description des balises d’entête. C’est un lien interne (appelé aussi ancre de référence).

Il est pratique pour passer directement à un endroit précis d’une page, depuis la même page, ou même depuis une autre page. Google en tient compte également pour comprendre votre contenu et donc pour le référencer, car cela améliore l’expérience de l’internaute, critère très important pour ce moteur.

En ajoutant des liens dans votre contenu pour passer d’une page à l’autre (et non uniquement dans votre menu), vous allez faciliter la vie à vos visiteurs et améliorer votre référencement.

Attention à ne pas faire de lien du type : « cliquez ici », car ces mots ne permettent pas à un programme de moteur de recherche de comprendre ce qui se trouve derrière ce lien.

Pensez toujours à ce que ferait un commerçant pour donner envie aux gens d’entrer dans son magasin 😉

Pensez à vous inspirer de ces règles au moment de préparer votre brief de rédaction SEO qui servira de document de travail pour toute prestation de rédactionnel.